Villa AA

Sur les hauteurs de Cannes, cette œuvre est sans doute l’une des réalisations les plus affûtées du registre contemporain de Gilles Pellerin. Le strict équilibre de ce « bloc » à vivre tient à la symétrie parfaite des formes géométriques. La façade alterne la pierre de Gneiss et un enduit blanc très fin. Dans le jardin, on note une interprétation contemporaine des fameuses restanques provençales dont les murettes basses intègrent astucieusement les différences de niveaux. Aux abords de la maison, des bassins bordés de teck, des terrasses en pierre italienne Pietra Serena, et une piscine affleurante tapissée de mosaïques de pierres naturelles.

Pour passer le pas de la maison, impossible de manquer cette porte en zinc digne d’une œuvre d'art. A l'intérieur, les sols adoptent de larges dalles grises, un magnifique parquet en chêne grisé dans la salle de bain principale, puis un aménagement à l’épure sans compromis.